Histoire et symbolique des têtes de mort - 1

Le terme "crâne" vient du latin "calvaria", qui signifie crâne en latin. Au fil des ans, une sorte de culte s'est construit autour de la figure des crânes, qui a survécu à différentes époques et cultures.

La représentation du crâne humain est devenue un symbole populaire tout au long de l'histoire de l'humanité. En éveillant la curiosité et le mystère, son utilisation s'est répandue à tel point que pour beaucoup de gens, tout ce qui est associé à cette figure est une véritable fascination.

Ses utilisations sont très variées. Le symbole du crâne se trouve dans une célèbre peinture baroque, mais aussi dans un T-shirt basique. La vérité est qu'ils se sont répandus de manière très diverse à travers les différentes périodes de l'histoire.

La symbolique autour de la mort

Dans l'art, la mode, la littérature, l'histoire et la culture de nombreux peuples, leur utilisation est répandue, mais qu'est-ce qui se cache réellement derrière ? Le premier symbolisme auquel les crânes sont associés est sans doute la mort. C'est pourquoi il est largement utilisé pour avertir du risque de substances toxiques ou aussi des zones de danger où il y a une haute tension.

Dans les actes et les rituels superstitieux, son utilisation est également très courante. Le contexte dans lequel ce chiffre est utilisé y est sans doute pour beaucoup. Par exemple, s'il est sur un fond sombre et qu'il est en même temps traversé par deux os, c'est un emblème des pirates.

Mais tout comme elle est un symbole de la mort, elle est aussi généralement associée à l'expiration d'une période ou d'une étape qui permet ensuite une renaissance. C'est pourquoi il est également utilisé pour représenter le dépassement de quelque chose ou de quelqu'un.

Les têtes de mort dans la mode et l'Art

Bien qu'ils aient été considérés à certains moments comme les symboles d'une contre-culture, il n'en est pas moins vrai qu'ils ont constitué une tendance majeure dans différents domaines de la mode.

Des grands designers de l'industrie aux petits artisans, tous l'ont incorporé dans leurs accessoires et vêtements, et même de grandes célébrités ont reproduit son utilisation dans différents types de pièces, ce qui a contribué à créer des tendances.

Diverses œuvres créées au cours de l'histoire, aussi effrayantes qu'elles puissent paraître, sont devenues célèbres parce qu'elles sont faites d'os. Pour n'en citer que quelques-uns, l'Osario de Sedlec, dans l'ancienne République tchèque, est l'une des églises les plus surprenantes et uniques au monde. Elle est artistiquement décorée de plus de 40 000 squelettes humains, c'est pourquoi elle est connue comme l'église des os.

L'art du tatouage est un autre domaine où les crânes ont été largement utilisés, d'autant plus qu'ils sont considérés comme une sorte de symbole de force et de rébellion qui penche vers ce qui est interdit ou contre les règles.

Histoire et symbolique des têtes de mort - 2

Les têtes de mort et les tatouages

Les tatouages de tête de mort sont plus à la mode que jamais. Aujourd'hui, une personne sur dix en a une sur le corps. Et si l'on se concentre sur le segment des 18-29 ans, le pourcentage passe à 26%. Un chiffre très élevé qui indique qu'elle a franchi les frontières et les classes sociales.

C'est une toute autre affaire si chacun sait ce qu'il a tatoué. L'origine de certains des dessins les plus populaires est, en de nombreuses occasions, quelque peu obscure. Dans d'autres cas, elle cache un symbolisme quelque peu différent de ce que l'on pensait auparavant.

Les expressions culturelles et religieuses avec des crânes

Loin de ce que l'on pourrait penser, dans de nombreuses cultures, le crâne est considéré comme une sorte de représentation de la force vitale de l'esprit et du corps. Selon cette croyance, dans certaines cultures, les crânes des morts sont préservés afin d'acquérir le pouvoir spirituel que ces personnes avaient lorsqu'elles étaient vivantes.

Les crânes cherchent à expliquer le plus grand mystère de la vie humaine : la mort et ses significations, un sujet qui suscite les discussions et les débats les plus divers. C'est pourquoi, dans différentes sociétés, l'utilisation de ces crânes peut être très différente de la mort et du danger. Au contraire, ils deviennent une justification de la vie et un rappel de celle-ci.

En principe, elle indiquait qu'un détenu avait passé du temps en prison pour meurtre. Mais le crâne est un symbole universel qui a fini par devenir populaire auprès de tous. Aujourd'hui, elle indique un désir de respect, tout comme la mort est respectée. Ils ont été popularisés par les gangs de motards, dont les noms et l'iconographie font souvent allusion à des crânes, à la mort ou à l'enfer.

Le crâne comme symbole de protection

Par exemple, la culture mexicaine est étroitement liée à la symbolique des crânes, appelés catrinas, qui sont les principaux protagonistes de la célébration du Jour des Morts, une fête de longue date qui nous rappelle que "nous sommes tous mortels".

Dans d'autres cultures, les crânes sont également considérés comme ayant des pouvoirs magiques et curatifs. Même dans des pays comme l'Indonésie, parmi les membres de la tribu Irian Jaya, le crâne est vénéré et soigné. Une fois le corps décomposé, le crâne est enlevé et plus tard, l'enfant le plus âgé de la famille le reçoit, en prend soin et l'utilise jour et nuit comme symbole de protection.

A lire aussi ...